tourelle

tourelle

tourelle [ turɛl ] n. f.
XIIe; de 1. tour
1Petite tour, sur fondations ou en encorbellement. Château flanqué de deux tourelles. Tourelle ronde, à plusieurs pans. Tourelle ajourée (surmontant un dôme, un comble, etc.). lanterne.
2Techn. (Mus.) Faisceau de tuyaux sur la façade d'un buffet d'orgue.
3Abri blindé, fixe ou mobile, contenant une ou plusieurs pièces d'artillerie. Tourelles d'une ligne fortifiée, d'un blockhaus. casemate. Tourelle mobile d'un char d'assaut. Tourelles d'un navire (croiseur, cuirassé). Tourelle de télépointage.
4Techn. (Cin.) Monture circulaire et tournante portant plusieurs objectifs et permettant d'en changer rapidement. Caméra à tourelle.

tourelle nom féminin (de tour 3) Tour peu développée en plan et rattachée à un édifice, pouvant soit monter de fond, soit être bâtie en surplomb. Abri orientable, généralement blindé, dans lequel sont disposées les armes d'un aéronef de combat, d'un navire de guerre, d'un char, d'un ouvrage fortifié. Sur un tour, bloc porte-outils qui peut amener successivement tous les outils en position de travail.

tourelle
n. f.
d1./d ARCHI Petite tour.
d2./d MILIT Abri blindé orientable renfermant les pièces d'artillerie d'un char, d'un avion, etc.
d3./d TECH Dispositif mobile autour d'un axe qui peut placer en position de travail les outils d'un tour automatique, les objectifs d'une caméra.

⇒TOURELLE, subst. fém.
A. — Petite tour, souvent construite en encorbellement. Synon. échauguette. Tourelle carrée, ronde; tourelle d'angle; tourelle d'un château; château flanqué de tourelles. Une vieille forteresse entourée de murailles crénelées et flanquées de tourelles à mâchicoulis (JOUY, Hermite, t. 4, 1813, p. 16). Un grand bâtiment à cinq étages avec tourelles aux angles (P. LAVEDAN, Urban., 1926, p. 209). V. château ex. 3, éteignoir ex. 2.
Spécialement
MAR. ,,Balise ayant plus ou moins la forme d'une tour`` (LE CLÈRE 1960).
MUS. ,,Parties cylindriques qui flanquent un buffet d'orgue`` (LITTRÉ).
B. — ART MILIT. Abri blindé pour pièce d'artillerie, pouvant souvent tourner sur lui-même. Synon. coupole2. Tourelle d'acier; blindage d'une tourelle; tourelle de (canon de) 75, de mitrailleuse; tourelle d'un char, d'un tank. Corvette cuirassée à tourelles (LAUTRÉAM., Chants Maldoror, 1869, p. 340). Les tourelles du fort dessinaient leurs dômes arrondis, ayant l'air de bêtes embusquées (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p. 210).
C. — TECHNOLOGIE
1. [Sur une machine-outil] Dispositif qui amène chaque outil, chaque pièce à usiner en position de travail. La machine Lynch (...) comporte deux tourelles, plates-formes circulaires, horizontales, tournant dans le même sens autour de leur centre et tangentes. La première (...) porte des moules ébaucheurs régulièrement disposés (...) et au nombre de six ou dix. La deuxième tourelle porte le même nombre de moules finisseurs (Cl. DUVAL, Verre, 1966, p. 77).
2. CIN. Tourelle (d'objectifs). ,,Dispositif rotatif sur lequel sont placés différents objectifs pour permettre une substitution rapide et facile`` (Microgr. 1980). Caméra à tourelle; tourelle (à) trois objectifs. Tourelle classique des bonnes caméras d'amateur, comprenant l'objectif normal, le grand angulaire et le téléobjectif (POLLET Cin. 1971).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1238 turiele « petite tour » (Drois de Bauduin le seneschal, A. Nord ds GDF. Compl.); 1373 turelle (Mand. d'Ed. III, Liv. des Bouill., n° 41, A. Bordeaux ds GDF. Compl.); spéc. 1680 mus. « partie d'un buffet d'orgue » (RICH.); 1872 (LITTRÉ: Tourelle. Petite tour en fer qui surmonte le pont de certains navires cuirassés, et qui sert à abriter soit le capitaine, soit de grosses pièces d'artillerie). Dér. de tour1; suff. -elle. Cf. le dimin. torel « petite tour » ca 1150 (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 4243), toureaus ca 1165 (BENOÎT DE STE-MAURE, Troie, éd. L. Constans, 7648), également att. comme adj. « qui supporte une tour » XIIIe-XIVe s. ds GDF. Fréq. abs. littér.:425. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 016, b) 587; XXe s.: a) 515, b) 314.
DÉR. Tourelé, -ée, adj., antiq. gr. et romaine. a) Couronne tourelée. Couronne garnie de tourelles. Cybèle porte une couronne tourelée (Ac. Compl. 1842). b) Statue tourelée. Statue qui porte une telle couronne. Les statues tourelées des deux capitales, Rome et Constantinople, associées dans la même vénération (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 370). []. 1re attest. 1578 [éd. 1581] « qui porte une tour (d'un éléphant) » (G. DU BARTAS, La Sepmaine, éd. K. Reichenberger, 6e jour, p. 139, 27); de tourelle, suff. .
BBG. — Archit. 1972, p. 31.

tourelle [tuʀɛl] n. f.
ÉTYM. 1530; turelle, 1373; touriele, v. 1175; dér. de 1. tour.
1 Petite tour, sur fondations ou en encorbellement (→ Poudrière, cit.). || Château flanqué (1. Flanquer, cit. 3) d'une tourelle à chaque angle. || Tours portant des faisceaux de tourelles (→ Guirlander, cit.). || Tourelle ronde, à plusieurs pans.Tourelle terminée en cul (cit. 21) -de-four, coiffée d'un clocheton. || Tourelle en poivrière (→ Manoir, cit. 1).Tourelle ajourée (surmontant un dôme, un comble, etc.). Lanterne.
1 L'escalier de la Honville était, comme dans beaucoup de vieux bâtiments, construit dans une petite tourelle qu'il remplissait en entier, tournant en spirale autour d'une colonne de pierre.
A. de Musset, Nouvelles, « Margot », VII.
Mar. Construction portant éventuellement des signaux de balisage et servant d'amer de jour.
2 (1680). Techn. (mus.). Partie d'un buffet d'orgue réunissant un faisceau (cylindrique ou prismatique) de tuyaux de montre.
3 Milit. Abri blindé, fixe ou mobile, servant à protéger une ou plusieurs pièces d'artillerie. || Tourelles d'un fort, d'une ligne fortifiée, d'un blockhaus. Casemate. || Tourelle hémisphérique. Coupole.Tourelle mobile d'un char d'assaut.(1872). || Tourelles d'un navire (croiseur, cuirassé…). Chambre (de tir). || Plate-forme, blindage d'une tourelle. || Tourelle double, triple, abritant deux, trois canons.Par anal. || Tourelle de télépointage.
2 La tourelle était une chambre basse, sans porte ni fenêtre, une chambre hexagonale, longue de dix mètres, large de huit, toute cuirassée d'acier épais. Les deux canons énormes l'emplissaient aux trois quarts; et le peu d'espace restant était accaparé par les berceaux, les châssis, les affûts, les monte-charges, les refouloirs, les écouvillons, les pointages, les lunettes, les hausses, les transmetteurs (…)
Claude Farrère, la Bataille, XXVII.
4 (XXe). Techn. a Dispositif porte-outil qui peut amener chaque outil en position de travail, sur un tour automatique (machine-outil).
b (Cinéma). Monture circulaire et tournante portant plusieurs objectifs et permettant d'en changer rapidement. || Caméra à tourelle.
DÉR. Tourelé.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tourelle JM — Tourelle mitrailleuse Tourelle mitrailleuse en batterie du PO de l Oberheid …   Wikipédia en Français

  • Tourelle — am Newark Castle, Port Glasgow Eine Tourelle (franz. = Geschützturm oder Türmchen) ist ein kleiner aus einer Wand oder Mauer hervorspringender Turm in der Bauweise eines Erkers. Tourellen findet man häufig in Befestigungsanlagen (Stadtmauern,… …   Deutsch Wikipedia

  • tourelle — Tourelle, f. penac. Est l un des diminutifs de Tour, car on dit aussi Tourete et Tournelle, et signifie une petite tour, Turricula. L Italien Torricella …   Thresor de la langue françoyse

  • tourelle — Tourelle. s. f. Petite tour. Il a fait bastir quatre tourelles aux quatre coins de son chasteau …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Tourelle — Une tourelle est un dispositif, placé sur un véhicule ou une installation fixe militaire, qui permet d orienter en site l armement qu elle porte, tout en maintenant ce dernier sous une protection. Elle se distingue de la barbette, de fonction… …   Wikipédia en Français

  • tourelle — (tou rè l ) s. f. 1°   Petite tour. •   Ah ! s il triomphait du geôlier Qui me retient dans la tourelle, Je bénirais ce chevalier, BÉRANG. Pris. et cheval.. 2°   Petite tour appliquée à l angle d un château, d une maison, et qui ne descend pas… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • tourelle — tüˈrel noun ( s) Etymology: French, from Old French, diminutive of tor, tour tower more at tower 1. : a small tower (as one springing from corbeling or pier) : turret 2 …   Useful english dictionary

  • TOURELLE — s. f. Diminutif. Petite tour. Il y a quatre tourelles à son château. Dans les fortifications et les châteaux, il y a des tourelles en encorbellement qui servent de guérites ou de cabinets …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TOURELLE — n. f. Petite tour. Il y a quatre tourelles à ce château. Il se dit spécialement, en termes de Fortification et de Marine, d’une Sorte de tour cuirassée, tournant le plus souvent sur elle même, et qui sert à abriter des canons …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • tourelle — /too rel /, n. a turret. [1300 50; ME < OF; see TOWER, ELLE] * * * …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”